Gérer son temps pour être libreRecharger son énergie vitale

Le minimalisme comme mode de vie : un antidote définitif au stress.

minimalisme mode de vie

Est-ce que vous avez déjà fait lien entre votre niveau de stress et la quantité de choses que vous avez à gérer dans votre vie ? Laissez-moi vous montrer comment adopter le minimalisme comme mode de vie pour vous aider à retrouver énergie et sérénité à tous les niveaux.

Je vais vous l’avouer : un de mes grands fantasmes est que ma garde robe puisse rentrer toute entière dans une valise cabine (bon nan allez, dans un seul bagage en soute de 23kg ce serait déjà pas mal). Béa Johnson, la papesse du zéro déchet, l’a fait avec sa garde robe de 15 pièces. Je vous rassure j’en suis encore loin –et depuis que je connais la Méta de Flora Douville, je sais que le noir et le gris ne sont pas mes couleurs, et qu’elles me pompent mon énergie! ça rend la tâche plus ardue– mais quand elles arrivaient dans mon petit studio mes amies étaient souvent impressionnées de voir que ma garde-robe tenait dans un tout petit renfoncement.

Depuis que je suis ado j’ai toujours aimé m’entourer de moins de choses mais de les choisir plus belles et de mieux en profiter. Quand j’étais étudiante, j’avais déjà l’art d’économiser de mes boulots d’étudiante pour me payer un gilet en cachemire ou un vrai et beau manteau. Et 11 ans plus tard ? Bah je les ai toujours.

J’ai toujours senti intuitivement qu’il y avait une forme de sagesse dans l’art de limiter le nombre d’objets dans notre vie en se contentant du meilleur (merci Dominique Loreau et l’Art de la Simplicité).

 

« On passe notre vie à s’adapter à l’espace dont on dispose, plutôt que de créer un espace qui soit adapté à notre vie. »

Franck Mascia

 

Votre version du minimalisme dépend de votre mode de vie

Je voudrais lutter contre cette idée que le minimalisme c’est un salon blanc vide épuré avec une orchidée sur la table. Ce n’est pas non plus une garde-robe de 15 pièces noires, blanches et grises avec une marinière en coton et un trench-coat beige. Et encore moins une liste de possessions plafonnée à 100 objets.

Ne laissez personne vous imposer une définition du minimalisme basée sur des critères extérieurs à vous-même. Le minimalisme est un art de vivre à s’approprier en partant de qui vous êtes et de comment vous aimez/voulez vivre.

 

minimalisme blog

Ma vision du minimalisme

Choisir de ne s’entourer que de ce qui nous est nécessaire pour répondre aux besoins profonds qui découlent de notre mode de vie.

 

Par exemple, quand mes clientes apprennent à reprendre le pouvoir sur leur beauté, elles confondent souvent au début types de cosmétiques et besoins de leur peau.

Elles pensaient que ma méthode qu’on allait remplacer un à un les produits qu’elles avaient déjà avec une alternative naturelle et saine. L’industrie cosmétique-et toutes les industries– nous ont appris à raisonner comme ça. C’est de là que m’est venue l’envie de créer Beauté Divine, et que dès le départ on fait le trajet inverse : on part des vrais besoins de la peau et du corps.

Ensuite seulement on va trouver les meilleurs ingrédients bruts dans la nature pour remplir cette fonction. Et dès qu’ils peuvent être multi-usages et servir pour plusieurs parties du corps, je les encourage dans le programme à privilégier ce type de cosmétiques. Ça fait respirer la peau, la salle de bain et le budget ! Et c’est plus léger dans la valise !

 

Minimalisme : les critères de choix pour mon mode de vie

 

  • A la Marie Kondo : Est-ce que cet objet me procure de la joie ? Par exemple, est-ce que ce gilet est mon premier choix ou est-ce que je ne le porte par dépit que quand j’ai oublié de laver mes préférés ?

 

  • Est-ce qu’il y en a un autre que je préfère et qui a le même usage ? Entre une belle louche en tôle émaillée et une louche en plastique je n’hésite pas une seconde à me débarrasser de la seconde. (Sauf si c’est un objet pour lequel j’ai un roulement élevé -> exemple pour moi : les spatules et cuillères en bois)

 

  • Est-ce que cet objet me sert aujourd’hui ? (et pas « ça pourrait servir un jour » on est d’accord, mais est-ce qu’il me sert, quand il me sert exactement ? ) A un moment je faisais beaucoup de natation et j’avais investi dans une planche et des palmes. Sur le moment ça m’a servi. Aujourd’hui ça ne me sert plus. Ça m’encombre ! Et j’ai besoin de cette place pour disposer mes vêtements qui, eux, me servent chaque jour. Il est possible que j’en ai besoin un jour : dans 10 ans, dans 20 ans…Mais mon espace et mon bien-être a plus de valeur qu’une planche en polystyrène à 8 euros. Et je pourrai toujours en racheter une si vraiment j’en ai besoin.

 

  • Est-ce que ces différents objets pourraient être réunis en un ou deux qui me feraient vraiment vibrer ? Au lieu d’avoir 5 pulls que j’aime moyennement et dans lesquels je ne me sens pas parfaitement bien, est-ce que je ne préfèrerais pas en avoir deux en cachemire ? Le cachemire respire, il sert à toutes les saisons et cette souplesse sur ma peau me fait du bien. Plutôt que d’avoir un vieux robot à soupe et un blender pour mes smoothies, est-ce que je ne préfèrerais pas avoir un seul mixeur de top qualité avec un bol en verre qui puisse tout faire ?

 

  • Un objet qui entre, un qui sort : Bon dans la pratique le calcul n’est pas toujours aussi mathématique. Un objet ne vient pas nécessairement en remplacer un autre. Mais j’essaie de faire un petit état des lieux dès que je reviens à la maison avec de nouveaux objets/vêtements. C’est une bonne habitude à prendre pour ne pas se laisser déborder.

 

bienfaits miniamlisme

Le minimalisme fait gagner du temps et de l’argent (ou plutôt il évite d’en perdre)

Adopter le minimalisme comme mode de vie est aujourd’hui la façon la plus sûre de protéger son temps. Si vous manquez de temps pour vous, c’est peut-être que vous ne dites pas assez non aux sollicitations extérieures. Je vous explique là où prend vraiment racine le manque de temps pour soi dans cet article.

Refusez de consommer pour consommer. Dites non à des besoins crées de toutes pièces qui ne sont pas les vôtres. (Je ne compte pas le besoin de beauté car pour moi il est vital.)

Dans tous mes accompagnements, j’aide mes clientes à réapprendre à dire non. Pour moi c’est là que commence la liberté. La vraie. Tant qu’on se soumet aux injonctions extérieures, à l’agenda des autres, et qu’on se sent coupable de refuser :

  1. On se coupe de notre pouvoir
  2. Il se crée une tension intérieure entre notre désir profond et nos actions

Dire non est pour moi une forme d’hygiène. C’est le minimalisme appliqué aux engagements et aux obligations. Si vous sentez que cet aspect est encore sensible pour vous regardez ce que j’ai à vous proposer pour vous aider.

 

Ne pas confondre minimalisme et frugalité

« Plus on est riche, plus on a les moyens de refuser de tout acheter, de tout avoir. »

Etre minimaliste ne veut pas forcément dire avoir un mode de vie frugal. C’est simplement s’appliquer à choisir avec amour et bon sens les choses qui entrent dans notre vie. Plus on a d’argent, plus on a cette liberté de ne pas s’entourer d’à-peu-près et de profiter du meilleur. Ce sera alors le moment d’investir dans de belles pièces ou de voyager moins souvent mais en grand.

 

se libérer du stress

Le minimalisme protège du stress et de la surcharge mentale

Quand vous arrêtez de vous soucier, de nettoyer et de gérer trop d’objets, votre système nerveux est moins sollicité. Il y a moins de choses qui encombrent votre esprit. Combien de fois je me suis demandée pourquoi je faisais réparer quelque chose qui ne m’apportait pas la moindre joie ? ou pourquoi je me fatiguais à ranger des affaires d’hiver dont je ne me servais jamais d’une saison sur l’autre ? Choisir le minimalisme comme mode de vie, c’est avoir le courage de dire STOP et de laisser sortir de son toit/toi ce qui nous vide de notre temps et de notre énergie.

 

« Tous ces objets qui dorment en attendant sagement que vous les considériez alourdissent un autre espace plus subtil : vos pensées ; et ce, à chaque fois que ces espaces ou objets fantômes sont évoqués !  » Ciao Bazar, Thomas Siseaux 

 

 

Un mode de vie minimaliste privilégie une vie riche en expériences

C’est ma partie préférée du minimalisme. En réduisant avec bon sens le nombre d’objets, on ouvre un espace propre aux expériences. Les cadeaux deviennent des moments qui se transformeront en bons souvenirs. Comme une expérience gastronomique dans un restaurant étoilé, un voyage, un saut en parachute ou un massage.

La vie n’est qu’une somme d’expériences. Je sais que c’est tentant de se raccrocher à des objets matériels plutôt que de savoir chérir un souvenir. Mais vivre pleinement en expérimentant tout ce qu’une existence terrestre a à offrir est immensément riche !

 

pourquoi posséder moins

 

 

En fait le minimalisme est vraiment à envisager comme un mode de vie. Il ne concerne pas seulement les choses. Je remarque que mes clientes ont aussi besoin de faire cette démarche de tri conscient à un autre niveau. Il faut souvent alléger au niveau de leurs obligations, de leurs relations et de tous ces engagements qui les oppressent mais qu’elles se sentent obligées d’accepter. Suite à ça j’ai crée le kit de démarrage Habiter sa Peau. Ce programme  a déjà aidé plusieurs de mes clientes à :

  • Redéfinir leurs priorités en se connectant à leurs désirs profonds (pour mieux mettre en place les règles du jeu)
  • Apprendre à dir non efficacement pour ne jamais se retrouver captive des demandes des autres
  • Identifier les voleurs de temps du quotidien pour redevenir maîtresse de leur temps
  • Retrouver du temps pour elles et leurs proches comme par magie
  • Maîtriser ces techniques de coaching pour dire non sans blesser ni créer de tensions
  • Se recentrer sur ce qui important dans leur vie et à quoi/à qui elles veulent consacrer leurs journées

Si vous aussi vous avez envie de faire du tri dans votre vie et de vous recentrer sur l’essentiel pour vous épargner tout ce stress inutile, repartez avec votre kit de démarrage maintenant. 

Et vous, où en êtes-vous avec le minimalisme ? Quelles sont ces trois petits pas que vous allez faire aujourd’hui pour vous rapprocher de l’essentiel ?

cuisiner patate douce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *